Décernée à des civils ou militaires non-combattants pour mérite exceptionnel témoignant le dévouement à la Patrie à l'occasion des événements de guerre.

Cette décoration, en 5 classes, se basait sur la Décoration Civique instituée en 1867. Le 18 mai 1915 le Roi Albert I octroyait la Décoration Civique 1914-915 tout en maintenant, à cause des priorités de la guerre, le monogramme royal initial (2 lettres L entrelacées se faisant face - Roi Léopold II).
La nouvelle décoration a trois points de différence vis à vis celle de 1867 : le ruban, les glaives croisés et la barette "1914-1915". Seulement quelques Décorations Civiques 1914-1915 ont été remises par le gouvernement belge, en exile au Havre en France.
Le 12 décembre 1918 fût créée la Décoration Civique 1914-1918 avec le monogramme "A" du roi Albert I. Les cinq classes, restées inchangées depuis l'institution en 1867, sont : les Croix de 1ière et 2ième Classe (resp. en or et en argent) et les Médailles de 1ière, 2ième et 3ième Classe (en or, argent et bronze).

Les croix sont exécutées en émail blanc et dorées ou argentées selon la classe. L'avers et le revers sont identiques, portant le monogramme royal dans le médaillon central et les glaives croisés (en or ou argent selon la classe) entre les branches du croix. Le ruban est d'un vert d'eau avec les couleurs belges (rouge, jaune et noir) à chaque bord et porte une rayure en or (remplacée plus tard par une bande jaune) au centre, à l'exception du type 1914-15.
Les médailles (or, argent ou bronze selon la classe) portent les glaives entre l'anneau et la branche supérieure du bijou. Le ruban est identique à celui des croix, à l'exception de la rayure centrale. Les cinq classes ont, sur le ruban, la barette "1914-1918" dans le même métal que pour la classe de la croix ou de la médaille.
La Décoration Civique 1914-1918
Croix Civique (1e et 2e Classe avec barette 1914-1915)
Médaille Civique (1e, 2e et 3e Classe)
© Hendrik Meersschaert, 2017