Tout ceux qui avaient reçu la "Carte de Feu" avaient droit à cette croix c.à.d. tout ceux qui ont subi le feu ennemi au front.

Cette croix en bronze, aux bras courts et épais, fût établie le 6 février 1934 et suit immédiatement la Médaille (ou la Croix) de l'Yser dans la hiérarchie des décorations belges. Elle ne pouvait pas être décernée à titre posthume.

Sur le grand rectangle de l'avers est représenté, avec aux bords verticaux une guirlande de lauriers, un champ de bataille désert : au premier plan un casque sur une baïonnette, à l'arrière, sur une petite élévation de terrain, un canon 75mm et le soleil qui pénetre quelques nuages. Le revers montre dans le panneau une couronne royale d'où partent 7 rayons ainsi qu'une palme de lauriers avec le texte latin "SALUS PATRIAE / SUPREMA LEX" posée en face. Les dates "1914 / 1918" apparaissent en bas, à droite tandis qu'à gauche se trouve le nom du graveur, A. Rombaut. Le ruban est rouge avec les bordures et une bande centrale en bleu clair.
La Croix de Feu
Croix de Feu (avers,revers)
© Hendrik Meersschaert, 2017